Histoire du Carnaval

Dès le Xème siècle, le peuple profitait au maximum des derniers jours précédant le Carême pour faire la fête et profiter des plaisirs de la vie.
Le premier doge à autoriser le carnaval fut le doge Faliero, en 1094. 
En 1269, la veille du CarĂŞme devint officiellement un jour de fĂŞte : le mardi gras.
Le Carnaval de Venise commençait par un bal et se poursuivait par de petites fêtes locales incluant pièces de théâtre, concerts ou jeux sur les campi, c’est-à-dire les places de la ville.
Les déguisements, qui permettaient à tous les Vénitiens, quelle que soit leur condition sociale, de participer à la fête ont toujours occupé une place importante dans le carnaval mais ont beaucoup évolué au fil des siècles. 
Le XVIIIème siècle fut l’âge d’or de ce Carnaval : ses fêtes, ses spectacles et ses masques attiraient déjà à l’époque des milliers de visiteurs venant de toute l’Europe. 
Pourtant, toutes ces festivités ont été supprimées à la chute de la République (à la fin du XVIIIème siècle) et il fallut attendre la fin des années 1970 pour que le Carnaval de Venise renaisse.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. Je suis l'emplacement idéal pour raconter votre histoire et pour que vos visiteurs en sachent un peu plus sur vous.